Nausicaá plongé dans le rouge

Publié le 8 octobre 2021

L’activité du centre national de la mer, Nausicá, a chuté de moitié en 2020 et le bilan laisse apparaître un déficit de 5 millions d’euros. Le centre a réalisé 13 millions de recettes pour 18 millions de charges. Le maire de Boulogne-sur-Mer, Frédéric Cuvillier, explique ce résultat par les fermetures durant la pandémie de Covid, la limitation des jauges, la diminution de la clientèle étrangère. Selon lui, la structure va rechercher des capitaux externes. Elle poursuit sa recapitalisation et son développement. Des actionnaires privés vont donc permettre une augmentation du capital. L’an dernier, la communauté d’agglomération du Boulonnais avait apporté une aide d’urgence de 4 millions d’euros. Rien ne dit qu’elle remettra la main à la poche cette année. Une note d’espoir : la fréquentation reprend depuis ces derniers mois. En fin de saison estivale, une hausse de 5 % a été constatée.

Ces articles peuvent vous interesser :

Sécurité sociale Le régime minier en danger

Un rapport établi en mai dernier par deux députés lorrains (LREM et LR) préconise le transfert de l’offre de soins spécifique aux retraités mineurs « au régime général et la dissolution de la Caisse autonome nationale (CAN) de la Sécurité sociale minière ». La CGT s’en inquiète et appelle à contrecarrer ce (...)

A la Une :

Migrants Un ministre hors-sol à Calais

Le ministre de l’Intérieur, Gérald Darmanin, est venu sur le littoral samedi dernier. En point de mire les traversées du détroit du Pas-de-Calais par les migrants, mais aussi les Anglais qui doivent honorer leur part de l’effort financier que représente le contrôle des frontières. Déplacement qui rime (...)

Lire aussi :