MCA Maubeuge

La lutte a payé, mais la vigilance s’impose

Publié le 5 juin 2020 à 15:10

(Photo Soizic Lozachmeur)

Pour l’instant, le site MCA est préservé. Force est de le constater : la lutte paie, la lutte a payé. Une mobilisation extraordinaire des élus dès que la nouvelle de la fusion avec Douai est connue, une manifestation qui a réuni plus de 8000 personnes, sur un très long cortège entre l’usine et la mairie de Maubeuge, avec les salariés, les habitants, les élus....
A entendre Renault, qui attendait le chèque du gouvernement, il n’y avait aucune mauvaise intention de la part du construct

L’accès à la totalité de cet article est protégé

Il vous reste à lire 80% de cet article.

Pour avoir accès à ce contenu et pour soutenir notre journal,abonnez vous à Liberté Hebdo.


Je m’abonne pour un mois
A partir de 5€

Je m’abonne pour un an
A partir de 70€

Déjà abonné ?

Identifiez-vous

Ces articles peuvent vous interesser :

Municipales 2020 « Douai au cœur », plus qu’un slogan

Douai a prouvé lors du premier tour un virage à gauche qui s’affermit. La liste d’union de la gauche conduite par Frédéric Chéreau, le maire sortant, a réalisé un score de 34,96 % le 15 mars. Le PCF, présent sur la liste avec cinq candidats, souhaite consolider cet ancrage.
En face, le 28 juin, (...)

Prêt de salariés PSA recule... un peu

Une fois n’est pas coutume, la ministre du Travail Muriel Pénicaud n’est pas restée de marbre devant les revendications des syndicats et de la CGT en particulier. Devant la levée de boucliers qu’a suscité l’annonce par PSA de faire venir à l’usine d’Hordain 531 salariés polonais, elle est (...)

Montataire (60) Le site d’Arcelor menacé

À Montataire, dans l’Oise, c’est un projet de fermeture d’une ligne de galvanisation d’Arcelor qui menace l’emploi d’une cinquantaine d’intérimaires et de sous-traitants. Le site emploie 500 salariés contre 1 300 il y a 20 ans. Le maire de la ville, Jean-Pierre Bosino, ne croit pas un instant au (...)

A la Une :

Vote par procuration : mode d’emploi

Un électeur absent ou empêché peut choisir un autre électeur pour accomplir à sa place les opérations de vote. Ils doivent être inscrits sur les listes électorales dans la même commune mais pas nécessairement dans le même bureau de vote. Il faut se rendre au tribunal judiciaire ou de proximité, au (...)

Lire aussi :