Cargill Haubourdin

Me Rilov continue à contester le PSE, Xavier Bertrand veut une table ronde, La direction bloque

Publié le 26 juin 2020 à 16:01

Depuis plusieurs mois maintenant, le conflit provoqué par le Plan de sauvegarde de l’emploi (PSE) de Cargill Haubourdin se joue à la fois devant les tribunaux et sur le terrain avec une direction qui s’arc-boute. Les réunions de négociation du PSE, qui devaient être reportées à la fin de l’année, ont finalement repris. Au tribunal, l’avocat des salariés tombe sur un bec mais poursuit le combat.

Rien, décidément, ne se passe normalement dans le dossier Cargill Haubourdin qui oppose la direction et son PSE à ses 328 salariés. On sait que l’avocat de ces derniers, Fiodor Rilov, entend contester le Plan de sauvegarde de l’emploi (suppression de 183 postes) devant le tribunal de grande instance. Lors de l’audience qui a précédé le confinement, le 10 mars, on a assisté à un coup de théâtre avec la présence d’un représentant de l’État (le directeur de la Direccte

L’accès à la totalité de cet article est protégé

Il vous reste à lire 80% de cet article.

Pour avoir accès à ce contenu et pour soutenir notre journal,abonnez vous à Liberté Hebdo.


Je m’abonne pour un mois
A partir de 5€

Je m’abonne pour un an
A partir de 70€

Déjà abonné ?

Identifiez-vous

Ces articles peuvent vous interesser :

Pérenchies Les salariés de Demeyere au chômage partiel

À la surprise générale, les salariés de l’entreprise Demeyere ont été mis au chômage partiel cette semaine. Pourtant, rien ne laissait présager un tel scénario pour le fabricant de meubles nordiste qui venait tout juste d’obtenir un prêt garanti par l’État - à hauteur de 30 millions d’euros - (...)

Lire aussi :