Droits réservés

Reprise d’Ascoval/Hayange : la CGT demande une commission de suivi des engagements

Publié le 8 octobre 2021 à 13:28

Pour la Fédération des travailleurs de la métallurgie CGT (FTM-CGT), la reprise du couple Ascoval/Hayange par Saarstahl est évidemment un soulagement pour les salariés. C’est particulièrement le cas sur le site d’Ascoval (Saint-Saulve) amenant le rapport de forces au niveau politique. Mais la vigilance doit demeurer.

Les deux sites, employant respectivement 300 et 430 salariés, sont étroitement liés par une coopération industrielle et commerciale. Ascoval fabrique les barres d’acier, via son aciérie électrique, Hayange les transforme en rails de grande longueur.
Les représentants des salariés ont validé le dossier de reprise du groupe allemand Saarsthal, mais avec des exigences face au projet industriel. L’enjeu de fond porte sur le respect des engagements en matière d’investissements et de d

L’accès à la totalité de cet article est protégé

Il vous reste à lire 80% de cet article.
Pour avoir accès à ce contenu et pour soutenir notre journal, abonnez-vous à Liberté Hebdo.
Je m'abonne pour 1 mois A partir de 3 € Je m'abonne pour 12 mois A partir de 35 €

Déjà abonné ?

Identifiez-vous