Ehpad : le risque du syndrome de glissement

Publié le 11 septembre 2020 à 13:04

« La gériatrie n’est pas reconnue comme une spécialité à part entière ». S’il admet que ce n’est pas le discours officiel, au moins est-ce son sentiment. Antoine Estager est infirmier en Ehpad (Établissement d’hébergement pour personnes âgées dépendantes), un établissement rattaché à l’hôpital public de Seclin. Pour expliquer son désarroi : « Nous avons beaucoup de mal à obtenir du matériel neuf. Il nous a fallu négocier durant deux ans pour obtenir deux tensiomètres électriques ! » Ce n’est pas anecdotique. Prendre régulièrement la tension des personnes âgées est indispensable. Avec deux infirmiers en service et un seul tensiomètre pour une centaine de résidents,

L’accès à la totalité de cet article est protégé

Il vous reste à lire 80% de cet article.

Pour avoir accès à ce contenu et pour soutenir notre journal,abonnez vous à Liberté Hebdo.


Je m’abonne pour un mois
A partir de 5€

Je m’abonne pour un an
A partir de 70€

Déjà abonné ?

Identifiez-vous

Ces articles peuvent vous interesser :

Point de vue Potion amère…

Le père Noël prépare une seconde tournée. Mais celle-ci s’adressera aux actionnaires de Sanofi. Leurs actions sont promises à un bonus de 24,51% à trois mois pour atteindre la coquette somme de 101,63 euros. L’accord des traders et des analystes boursiers sur l’avenir de l’entreprise pharmaceutique (...)

Thermalisme Alain Bocquet tire l’alarme

Le maire de Saint-Amand-les-Eaux attire l’attention des ministres de l’économie et de la Santé sur la situation des établissements thermaux. Dans un courrier qu’il leur adresse, il explique que la pandémie de Covid-19 a durement frappé ce secteur. Le bilan est très lourd avec 100 000 millions d’euros (...)

Présentiel ou distanciel Le casse-tête des étudiants

Les mesures annoncées ce jeudi soir, 14 janvier, par le Premier ministre Jean Castex et la ministre chargée de l’Enseignement supérieur Frédérique Vidal, ne seront certainement pas de nature à répondre aux inquiétudes et au stress des étudiants.
Dans une tribune publiée par l’Humanité le 12 janvier, les (...)

Edito par Simon Agnoletti Bis repetita

Peut-être bien qu’en lisant ces lignes et même les articles qui ont trait à la Covid-19 vous aller avoir l’impression de redites. Peut-être même que vous aurez l’impression de retourner en 2020. Pour notre part, c’est l’impression qui se dégage quant aux atermoiements du gouvernement. Chaque pas en avant (...)

Lire aussi :