Ferroviaire

Les cheminots de SUD Rail manifestent contre l’ouverture à la concurrence

Publié le 16 octobre 2020 à 11:38

Venus de plusieurs régions de France, les cheminots ont répondu nombreux à l’appel de SUD Rail, ce jeudi 15 octobre devant le siège du conseil régional Hauts-de-France, pour protester contre l’ouverture à la concurrence des lignes TER et pour la défense du service public. Ils ont été soutenus par la Fédération Nord du PCF, Les Verts et LFI.

« Votre manifestation procède d’une démarche d’intérêt général », a lancé le sénateur communiste Éric Bocquet à l’adresse des manifestants. Insistant sur la nécessité de maintenir le service public, il a estimé que « la privatisation n’est pas un choix économique, mais un choix idéologique ».

Une démarche d’intérêt général

Comme l’ont redit après lui le député (LFI) Adrien Quatennens et la député européenne (EELV) Karima Delli, il faut plus de trains, plus de rail et plus de salariés. Éric Bocquet n’a pas manqué de rappeler la situation en Grande-Bretagne où le Premier ministre a choisi de renationaliser des entreprise

L’accès à la totalité de cet article est protégé

Il vous reste à lire 80% de cet article.

Pour avoir accès à ce contenu et pour soutenir notre journal,abonnez vous à Liberté Hebdo.


Je m’abonne pour un mois
A partir de 5€

Je m’abonne pour un an
A partir de 70€

Déjà abonné ?

Identifiez-vous

Ces articles peuvent vous interesser :

PCF Il faut sortir Vallourec des griffes de la finance

Le député du Nord, Fabien Roussel, a réagi dans un communiqué sur le plan, de suppressions d’emplois annoncé chez Vallourec et les conséquences pour les sites des Hauts-de-France.
« Encore un coup de massue pour les salariés de Vallourec et pour notre industrie ! Le fabricant français de tubes (...)

Lire aussi :