Démocratiser les couches lavables

Le pari culotté des Lillois de Kokpit

par Justine Frémy
Publié le 7 décembre 2020 à 16:01

« Changer le monde une couche à la fois », c’est l’objectif qui anime Niclas Ingmansson et son complice Simon Delliaux, respectivement « jeune tonton » et « jeune papa ». Les deux trentenaires ont choisi de se lancer, il y a neuf mois, dans la location de couches lavables à destination des jeunes parents. Un pari osé que nous explique en détail Niclas.

Votre concept est assez original, d’où est venue cette idée de louer des couches ?
Quand on s’est rencontré avec Simon, on voulait tous les deux avoir un impact fort sur l’environnement et la réduction des déchets. Et quand on s’y intéresse un peu, on se rend compte qu’en deux ans et demi, un enfant produit une tonne de déchets rien qu’avec ses couches. Si l’on compare ça aux cotons-tiges ou aux touillettes à café, c’est très important.

Concrètement, comment fonctionne votre service ?
Pour l’instant, on propose un service de location de couches lavables, sous forme de kit, entre cinq et vin

L’accès à la totalité de cet article est protégé

Il vous reste à lire 80% de cet article.
Pour avoir accès à ce contenu et pour soutenir notre journal, abonnez-vous à Liberté Hebdo.
Je m'abonne pour 1 mois A partir de 3 € Je m'abonne pour 12 mois A partir de 35 €

Déjà abonné ?

Identifiez-vous