Photo d’illustration © Wikimedia Commons CC-BY-SA 4.0
Pollution de l’Escaut

Tereos lourdement condamné pour le « tsunami écologique » qu’il a causé

par Justine Frémy
Publié le 20 janvier 2023 à 14:34 Mise à jour le 25 janvier 2023

Le groupe sucrier français Tereos (propriétaire de Béghin-Say) vient d’être condamné à 500 000 euros d’amende et plus de 9 millions d’euros de dommages et intérêts pour avoir pollué le fleuve Escaut en avril 2020. À l’époque, une rupture de digue d’un bassin de décantation de la sucrerie, située à Escaudoeuvres dans le Cambrésis, avait abouti à la mort de dizaines de milliers de poissons, fragilisant durablement la faune et la flore de l’Escaut. Un véritable « tsunami écologique », dénoncé par l’association Vale

L’accès à la totalité de cet article est protégé

Il vous reste à lire 80% de cet article.
Pour avoir accès à ce contenu et pour soutenir notre journal, abonnez-vous à Liberté Hebdo.
Je m'abonne pour 1 mois A partir de 3 € Je m'abonne pour 12 mois A partir de 35 €

Déjà abonné ?

Identifiez-vous

Mots clés :

Nord