Révolution française

Bonnets phrygiens : retour sur 1789

par LEDUC ALAIN
Publié le 3 janvier 2020 à 17:15

Méprisé (parce que mécompris), le mot « révolution  » est un mot qui a enthousiasmé et bouleversé des générations entières d’individus de par le monde, mais aussi un mot qui fait peur à beaucoup de personnes, qu’elles soient timorées ou simplement ignorantes de la marche de l’Histoire. C’est d’ailleurs un terme aujourd’hui trop souvent galvaudé. La plus petite réforme ou innovation, dans quelque domaine que ce soit, étant considérée comme « révolutionnaire ». Des pilules aux aloès ? : un

L’accès à la totalité de cet article est protégé

Il vous reste à lire 80% de cet article.

Pour avoir accès à ce contenu et pour soutenir notre journal,abonnez vous à Liberté Hebdo.

Je m’abonne pour un mois A partir de 5€ Je m’abonne pour un an A partir de 70€

Déjà abonné ?

Identifiez-vous

Ces articles peuvent vous interesser :

Mémoire L’hommage aux prisonniers soviétiques

Aux carrés militaires soviétiques de Méricourt et de Fouquières-lès-Lens, restaurés à l’initiative de l’association Mémoire russe, un hommage a été rendu aux prisonniers de guerre soviétiques qui y reposent. Déportés par les nazis pendant la Seconde Guerre mondiale, ils n’ont pas survécu aux exécrables (...)

Anniversaire Il y a cent ans naissait Le Prolétaire

28 Pluviose, an CXXVIII de l’ère républicaine, soit le 14 février 1920 comme la manchette l’indique, paraissait à Hellemmes le premier numéro du journal Le Prolétaire, « Socialiste, Syndicaliste, Coopératif ». En haut, à droite, une simple phrase, extraite du Manifeste du Parti communiste, (...)

A la Une :

Lire aussi :