Guerre d’Algérie : les chemins de la mémoire

par ALPHONSE CUGIER
Publié le 24 mars 2022 à 19:13

À l’occasion des 60 ans des accords d’Évian et de l’indépendance de l’Algérie, le monde de l’édition et du documentaire télévisé a été particulièrement fécond. La guerre d’Algérie occupe une place névralgique dans l’opinion publique et continue de tarauder à vif une plaie qui n’est toujours pas refermée.

Début mars, Arte programme En guerre pour l’Algérie de Raphaëlle Branche et Rafael Lewandowski, documentaire alliant archives et propos des témoins et acteurs du conflit, civils et militaires, en France, en Algérie ou en exil, celles et ceux qui y ont participé, qui l’ont subi ou voulu l’empêcher. Mi-mars, France 2 présente C’était la guerre d’Algérie de l’historien Benjamin Stora né en 1950 à Constantine et de Georges-Marc Benamou, un récit global se focalisant sur des faits méconnus ou occultés (les dépossessions de terres

L’accès à la totalité de cet article est protégé

Il vous reste à lire 80% de cet article.
Pour avoir accès à ce contenu et pour soutenir notre journal, abonnez-vous à Liberté Hebdo.
Je m'abonne pour 1 mois A partir de 3 € Je m'abonne pour 12 mois A partir de 35 €

Déjà abonné ?

Identifiez-vous