Entretien avec Bruno Drweski

La Pologne, de l’espérance autogestionnaire à la sauvagerie capitaliste

par Jacques Kmieciak
Publié le 28 février 2020 à 20:28

Dans son dernier opus Une solidarité qui a coûté cher ! Histoire populaire de Solidarnosc [1], l’historien Bruno Drweski nous plonge au cœur d’une décennie-charnière de l’Histoire de la Pologne. Des grandes grèves d’août 1980 jusqu’à la « table ronde » de 1989, prélude au changement de régime, Bruno Drweski analyse les mécanismes qui ont conduit à la restauration d’un capitalisme pur et dur au-delà de l’Oder.

Comment vous est venue l’idée de cet ouvrage ?

J’ai d’abord cru dans la naissance de Solidarnosc comme outil de réparation du socialisme, mais j’ai perdu confiance dans cette organisation à la vue des courants réactionnaires qui s’y développaient. Dans ce syndicat cohabitaient en effet des partisans trop romantiques d’un socialisme autogestionnaire et des intellectuels le manipulant dans une direction pro-occidentale. Dans le même temps, l’appareil central du Parti ouvrier unifié polonai

L’accès à la totalité de cet article est protégé

Il vous reste à lire 80% de cet article.

Pour avoir accès à ce contenu et pour soutenir notre journal,abonnez vous à Liberté Hebdo.

Je m’abonne pour un mois A partir de 5€ Je m’abonne pour un an A partir de 70€

Déjà abonné ?

Identifiez-vous

Notes :

[1Une solidarité qui a coûté cher ! Histoire populaire de Solidarnosc, Bruno Drweski, éditions Delga, 2019, 19 €

Ces articles peuvent vous interesser :

Vos témoignages de soutien envers les personnels soignants

Vous avez été très nombreux à répondre à notre appel sur les réseaux sociaux pour soutenir les personnels de santé, qui sont en première ligne dans la lutte contre cette épidémie et risquent chaque jour leur vie pour en sauver. Malheureusement, cinq d’entre eux ont déjà succombé au (...)

Confinement Comment continuer à se cultiver chez soi ?

Avant même le confinement général décrété en début de semaine, les activités culturelles étaient déjà les premières impactées par le Coronavirus. Subissant de plein fouet les interdictions des rassemblements de 5 000, 1 000, 100, 50 personnes, puis les rassemblements tout court, le monde du spectacle tout (...)

Coronavirus Appel au don du sang

En ces temps de crise sanitaire sans précédent, nos concitoyens malades ont toujours besoin de vos dons du sang. Malgré le confinement mis en place, les Français sont autorisés à se rendre dans l’Établissement français du sang (EFS) le plus proche de son domicile pour y donner son sang (sous réserve (...)

A la Une :

Coronavirus Appel au don du sang

En ces temps de crise sanitaire sans précédent, nos concitoyens malades ont toujours besoin de vos dons du sang. Malgré le confinement mis en place, les Français sont autorisés à se rendre dans l’Établissement français du sang (EFS) le plus proche de son domicile pour y donner son sang (sous réserve (...)

Coronavirus Soutenez les personnels de santé

Pour faire face à cette épidémie sans précédent, les personnels soignants, déjà éprouvés par des conditions de travail difficiles et des moyens insuffisants, sont en première ligne pour nous soigner et nous protéger. Ce sont aussi les premiers à être infectés par la maladie.

Afin de les remercier et leur (...)

Lire aussi :