Centenaire du PCF

Le Parti communiste n’est pas né à Tours

Publié le 18 décembre 2020 à 15:54

Si le Congrès de Tours de la SFIO, qui se tient du 25 au 30 décembre 1920, voit la majorité des délégués socialistes voter l’adhésion à l’Internationale communiste, le nouveau parti, qui conserve la dénomination de « Parti socialiste, Section française de l’Internationale communiste » jusqu’au congrès administratif de Paris de mai 1921, ne s’est pas transformé pour autant en parti de type nouveau.
La SFIC de 1921 n’est pas le Parti bolchevik et conserve bien des traits

L’accès à la totalité de cet article est protégé

Il vous reste à lire 80% de cet article.

Pour avoir accès à ce contenu et pour soutenir notre journal,abonnez vous à Liberté Hebdo.


Je m’abonne pour un mois
A partir de 5€

Je m’abonne pour un an
A partir de 70€

Déjà abonné ?

Identifiez-vous

Ces articles peuvent vous interesser :

La chronique d’Éric Bocquet Cinq fois 20 ans…

Eh oui les amis, c’est l’âge du Parti. C’est au Congrès de Tours, entre le 25 et le 30 décembre 1920 que naquit le Parti communiste français. Un siècle de grandes pages de l’histoire du pays, certaines glorieuses dont nous sommes fier·es, d’autres plus difficiles. Nous avons eu aussi à traverser tant (...)

PCF Des ateliers d’écriture pour les 100 ans du PCF

Dans le cadre du centenaire du Parti communiste français, le collectif Culture de la Fédération du Nord a mis en place des ateliers d’écriture.
Il nous est toujours impossible de nous réunir. Heureusement notre ami Dominique Sarrazin, comédien metteur en scène qui est le président de la Société des (...)

Somain Disparition d’André Molin

André Molin, ancien responsable du Parti communiste à Somain, est décédé mercredi 9 décembre à l’âge de 79 ans. Cet ancien combattant était aussi adjoint honoraire de la mairie de Somain. Retraité de la SNCF où il était aussi responsable à la CGT cheminots, il était également président du comité des fêtes (...)

Lire aussi :