Livres

Les mythes de l’Histoire moderne détricotés

par Jacques Kmieciak
Publié le 20 janvier 2020 à 11:26

Historien et universitaire belge vivant au Canada depuis un demi-siècle, Jacques R. Pauwels publie en anglais ou en néerlandais, sa langue natale. On lui doit déjà les excellents Le Mythe de la bonne guerre, Les États-Unis et la Deuxième Guerre mondiale (Aden, 2005) ou encore 1914-1918 : la Grande Guerre des classes (Aden, 2014), traduits en français. L’homme récidive dans sa traque aux impostures, avec Les Mythes de l’Histoire moderne  [1]. Après un chapitre introductif consacré à la Révolution française, il plonge le lecteur au cœur d’un tumultueux XXe siècle illuminé par l’avènement en Russie d’un État soci

L’accès à la totalité de cet article est protégé

Il vous reste à lire 80% de cet article.

Pour avoir accès à ce contenu et pour soutenir notre journal,abonnez vous à Liberté Hebdo.

Je m’abonne pour un mois A partir de 5€ Je m’abonne pour un an A partir de 70€

Déjà abonné ?

Identifiez-vous

Notes :

[1-, par Jacques R. Pauwels, Investig’Action, 334 p., 18€.

Ces articles peuvent vous interesser :

Mémoire L’hommage aux prisonniers soviétiques

Aux carrés militaires soviétiques de Méricourt et de Fouquières-lès-Lens, restaurés à l’initiative de l’association Mémoire russe, un hommage a été rendu aux prisonniers de guerre soviétiques qui y reposent. Déportés par les nazis pendant la Seconde Guerre mondiale, ils n’ont pas survécu aux exécrables (...)

Anniversaire Il y a cent ans naissait Le Prolétaire

28 Pluviose, an CXXVIII de l’ère républicaine, soit le 14 février 1920 comme la manchette l’indique, paraissait à Hellemmes le premier numéro du journal Le Prolétaire, « Socialiste, Syndicaliste, Coopératif ». En haut, à droite, une simple phrase, extraite du Manifeste du Parti communiste, (...)

1917 Souvenirs de la Première Guerre mondiale

> 1917, la guerre s’éternise depuis près de trois ans, les soldats qui sont sur les lignes de Front survivent dans des tranchées immondes et meurent en très grand nombre dans d’horribles conditions. Les villages qui se situent sur les champs de bataille sont en ruines et de nombreux cadavres d’hommes (...)

Papa de Régis Jauffret Vestiaire de l’enfance

Soif de père, rêve de père... Si loin et devenu si proche. En 2018, Régis Jauffret regarde à la télévision un documentaire sur la police de Vichy. Brutalement, quelques images le bouleversent, il voit son père sortir menotté entre deux membres de la Gestapo de la maison où il a vécu enfant à Marseille (...)

A la Une :

Lire aussi :