Marcelle Witkowski et Christian Medvejdek ont travaillé main dans la main
© Jacques Kmieciak
Bombardement de la fosse 6 d’Haillicourt

Les victimes reconnues « Morts pour la France »

par JACQUES KMIECIAK
Publié le 30 décembre 2022 à 13:35 Mise à jour le 29 décembre 2022

La plupart des victimes du bombardement de septembre 1940 viennent d’obtenir la mention « Mort pour la France ». Une distinction qui ravit Christian Medvejdek, le président de Mémoire d’Haillicourt, qui tente de faire toute la lumière sur cet évènement tragique.

Nous sommes le 28 septembre 1940 à Haillicourt. Depuis mai, la région vit sous occupation allemande. À la fosse 6 de la compagnie des Mines de Bruay, des trieuses s’échinent à la tâche. Il est 18h 30 quand un avion allemand lâche une série de bombes sur le carreau. « La dernière tombe à proximité du criblage, le lieu où les schistes sont séparés du charbon. Elle provoque l’inflammation des poussières de charbon en suspension. Les flammes se répandent jusqu’au moulinage où des ouvriers manœuvrent des berlines. Ce bombardement fera 34 victimes dont un bébé mort-né dans les cendres », souligne Christian Medvejdek.

Les étrangers écartés

C’est avec une certaine fierté et le sentiment du devoir accompli que Marcelle Witkowski lui a annoncé dernièrement que l’ensemble ou… presque des victimes se sont v

L’accès à la totalité de cet article est protégé

Il vous reste à lire 80% de cet article.
Pour avoir accès à ce contenu et pour soutenir notre journal, abonnez-vous à Liberté Hebdo.
Je m'abonne pour 1 mois A partir de 3 € Je m'abonne pour 12 mois A partir de 35 €

Déjà abonné ?

Identifiez-vous