Bibliothèque du Mouvement ouvrier international

Pour que les archives des militants du Nord ne disparaissent pas

Publié le 21 août 2020 à 15:08

On les retrouve un jour par hasard dans un grenier, une cave, au fond d’un placard : « vieux papiers », tracts, brochures, photos ayant appartenu à un grand-père, une mère, un oncle, souvenirs d’une vie de militant(e). Les familles se demandent parfois quoi en faire. Ce sont ces précieux éléments pour la connaissance de l’histoire du mouvement ouvrier que la Bibliothèque du Mouvement ouvrier international (BiMOI), à Hellemmes, a entrepris de recueillir. En quelques années, des milliers de docu

L’accès à la totalité de cet article est protégé

Il vous reste à lire 80% de cet article.

Pour avoir accès à ce contenu et pour soutenir notre journal,abonnez vous à Liberté Hebdo.


Je m’abonne pour un mois
A partir de 5€

Je m’abonne pour un an
A partir de 70€

Déjà abonné ?

Identifiez-vous

Ces articles peuvent vous interesser :

PCF Régionales : Fabien Roussel se positionne

Voilà plusieurs semaines que le secrétaire national du PCF appelle au rassemblement en vue des élections régionales. « Si nous ne parvenons pas à trouver un accord ensemble sur ces treize régions, déclarait-il à Liberté Hebdo, ce sera comme en 2015. » Il l’a redit lors de l’université d’été (...)

Théo Letsis "Construire le monde de demain"

« Notre objectif est de faire un journal destiné à la jeunesse et écrit par des jeunes » explique Théo Letsis, 20 ans et futur rédacteur en chef de L’offensive. Lancé vendredi 11 septembre, ce journal communiste et collaboratif 100 % numérique aura pour ligne éditoriale le traitement des luttes (...)

Lire aussi :