Bibliothèque du Mouvement ouvrier international

Pour que les archives des militants du Nord ne disparaissent pas

par JEAN-LOUIS BOUZIN
Publié le 21 août 2020 à 15:08

On les retrouve un jour par hasard dans un grenier, une cave, au fond d’un placard : « vieux papiers », tracts, brochures, photos ayant appartenu à un grand-père, une mère, un oncle, souvenirs d’une vie de militant(e). Les familles se demandent parfois quoi en faire. Ce sont ces précieux éléments pour la connaissance de l’histoire du mouvement ouvrier que la Bibliothèque du Mouvement ouvrier international (BiMOI), à Hellemmes, a entrepris de recueillir. En quelques années, des milliers de docu

L’accès à la totalité de cet article est protégé

Il vous reste à lire 80% de cet article.
Pour avoir accès à ce contenu et pour soutenir notre journal, abonnez-vous à Liberté Hebdo.
Je m'abonne pour 1 mois A partir de 3 € Je m'abonne pour 12 mois A partir de 35 €

Déjà abonné ?

Identifiez-vous