Et pour quelques bobards de plus, par Aymeric Monville

Un autre regard sur Staline

par JEAN-JACQUES POTAUX
Publié le 18 mai 2021 à 12:49

Traducteur, éditeur et philosophe, Aymeric Monville propose une autre lecture de l’URSS en démontant les idées reçues, voire les mensonges, colportés sur l’ex-URSS, sans pour autant nier les dérives, la répression et/ou l’arbitraire durant cette période dans son dernier essai paru aux éditions Delga, Et pour quelques bobards de plus.

Éditeur de la maison Delga, traducteur, philosophe, Aymeric Monville pratique un étroit compagnonnage avec des chercheurs dont il a souvent édité les travaux (Furr, Losurdo, Lacroix-Riz, Roberts, Tauger, etc.). Se nourrissant de leurs livres, il répond ici en un travail synthétique remarquable aux arguments anti-communistes répétés pour caricaturer l’histoire de l’URSS, plus particulièrement pendant la période stalinienne. C’est le cas du documentaire d’Arte sur le goulag [[- de Patrick Rotman, diffusé sur Arte depuis février 2020 et disponible en replay sur arte.tv ju

L’accès à la totalité de cet article est protégé

Il vous reste à lire 80% de cet article.
Pour avoir accès à ce contenu et pour soutenir notre journal, abonnez-vous à Liberté Hebdo.
Je m'abonne pour 1 mois A partir de 3 € Je m'abonne pour 12 mois A partir de 35 €

Déjà abonné ?

Identifiez-vous