Droits réservés
Alexis Trinquet

Un communard valenciennois

par JEAN-JACQUES POTAUX
Publié le 23 avril 2021 à 16:04

À l’occasion du cent cinquantenaire de la Commune, Jean-Jacques Potaux a relu le journal d’Alexis Trinquet, né à Valenciennes en 1835 et qui vécut huit ans au bagne en Nouvelle-Calédonie après la Commune de Paris. Conservé dans les archives du Parti communiste, il avait été publié en 2013 par Bruno Fuligni qui l’a sorti de l’oubli.

Né à Valenciennes en 1835, Alexis Trinquet vécut huit ans au bagne en Nouvelle-Calédonie après la Commune de Paris. Venu à Paris avec sa mère et ses deux jeunes frères alors qu’il avait quinze ans et que son père était décédé, il y exerçait le métier de cordonnier. Il avait participé aux barricades contre le coup d’État de 1851, jurant une haine implacable à l’Empire et aux ennemis de la Révolution. En 1871, il s’était battu jusqu’au bout, se cachant après la Semai

L’accès à la totalité de cet article est protégé

Il vous reste à lire 80% de cet article.
Pour avoir accès à ce contenu et pour soutenir notre journal, abonnez-vous à Liberté Hebdo.
Je m'abonne pour 1 mois A partir de 3 € Je m'abonne pour 12 mois A partir de 35 €

Déjà abonné ?

Identifiez-vous