Droits réservés

En Algérie, le 8 mai de la honte

Publié le 13 mai 2022 à 12:10

Le 8 mai, c’est aussi la commémoration des victimes algériennes qui sont mortes au cours des massacres de Sétif, Guelma, Kherrata et Melbou. Alors que la France célébrait la victoire sur la nazisme, en Algérie, l’armée française a tiré sur ceux qui ont osé brandir le drapeau algérien. Le 8 mai 1945, les premiers tirailleurs algériens débarquaient du croiseur « Gloire » et faisaient leur entrée triomphale à Alger. Dans plusieurs villes, on brandit le drapeau fr

L’accès à la totalité de cet article est protégé

Il vous reste à lire 80% de cet article.
Pour avoir accès à ce contenu et pour soutenir notre journal, abonnez-vous à Liberté Hebdo.
Je m'abonne pour 1 mois A partir de 3 € Je m'abonne pour 12 mois A partir de 35 €

Déjà abonné ?

Identifiez-vous