Droits réservés
À l’occasion du Jour de la Victoire

Le « Régiment immortel » défile à Paris

par JACQUES KMIECIAK
Publié le 13 mai 2022 à 12:07

Ce lundi 9 mai, ils étaient 700 000 à manifester dans les rues de Moscou au sein du « Régiment immortel » pour célébrer le Jour de la Victoire. À Paris, cette manifestation a réuni, la veille, 200 participants. Retour sur cet évènement annuel avec Guéorgui Chepelev, l’organisateur d’une marche qui exalte les valeurs de l’antifascisme et de la Paix.

En 1965, Léonid Brejnev alors à la tête de l’URSS fait du 9 mai [1] un jour férié. Dès lors, des Soviétiques prennent l’initiative de défiler avec des portraits de leurs ancêtres ayant combattu au sein de l’Armée rouge ou ayant été victimes des exactions nazies durant la Seconde Guerre mondiale. En 2012, à Tomsk (Sibérie), des journalistes popularisent ces marches commémoratives sous le nom de « Régiment immortel ». Elles se répandent très vite dans tout

L’accès à la totalité de cet article est protégé

Il vous reste à lire 80% de cet article.
Pour avoir accès à ce contenu et pour soutenir notre journal, abonnez-vous à Liberté Hebdo.
Je m'abonne pour 1 mois A partir de 3 € Je m'abonne pour 12 mois A partir de 35 €

Déjà abonné ?

Identifiez-vous

Notes :

[1En 1945, la reddition allemande a été signée à Berlin le 8 mai à l’heure de Paris, mais le 9 mai à celle de Moscou.