Accueil  >  Histoire  >  Exclusif
Amis de la Commune

“L’Internationale”, née à Lille, elle résonne sur la Terre comme sur la Lune

par Alain Bradfer
Publié le 12 mai 2023 à 17:33

Aussi surprenant que cela paraisse, les auteurs – paroles et musique – du chant le plus populaire du monde ne se sont jamais rencontrés. Tout juste l’un (le compositeur) a-t-il eu connaissance de l’existence de l’autre (le parolier). Il a fallu le creuset lillois pour que naisse cet hymne des gauches mondiales – et même devenu celui de l’URSS de 1922 à 1944, amputé de son cinquième couplet, jugé trop antimilitariste par les autorités soviétiques.

À l’écriture des paroles, Eugène Pottier. Il est né en 1816 dans une famille dont le père est ouvrier bonapartiste et la mère une dévote acharnée. Rien qui prédispose à devenir l’auteur d’un texte qui galvanisera les mouvements révolutionnaires de par le monde. Mis en apprentissage à 13 ans pour s’initier au métier de son père, il se découvre avant tout une âme de poète. Il a 14 ans lorsqu’il écrit le texte d’un Vive la liberté et présente des textes plutôt badin

L’accès à la totalité de cet article est protégé

Il vous reste à lire 80% de cet article. Pour avoir accès à ce contenu et pour soutenir notre journal, abonnez-vous à Liberté Hebdo. Je m'abonne pour 12 mois A partir de 35 €

Déjà abonné ?

Identifiez-vous

par Alain Bradfer