Sur le Parti des fusillés

Ce que M.Riolo devrait savoir

par PIERRE GAUYAT
Publié le 25 juin 2019 à 16:45

Une polémique récente a opposé le journaliste sportif Daniel Riolo au candidat
du PCF aux élections européennes, Ian
Brossat, quant au rôle du Parti communiste pendant la guerre. Riolo affirmait que le Parti communiste, je cite,
« c’est la collaboration avec les
nazis. »
clandestinement en 1943,
Les Amants
d’Avignon.

Ce texte, accompagné de trois autres
nouvelles, évoquant toutes des épisodes de la
Résistance, constitue le recueil
Le premier
accroc
coûte 200 francs
qui vaudra à son auteur
un prix Goncourt 1945 parfaitement mérité.
Cette formule est reprise, à la grande surprise
d’Elsa Triolet, sur une affiche communiste en
1945 ainsi que sur la carte du Parti de la même
année.

Une formule d’Elsa Triolet

Le nombre de 75 000 communistes fusillés
pendant la guerre, cité par Ian Brossa

L’accès à la totalité de cet article est protégé

Il vous reste à lire 80% de cet article.
Pour avoir accès à ce contenu et pour soutenir notre journal, abonnez-vous à Liberté Hebdo.
Je m'abonne pour 1 mois A partir de 3 € Je m'abonne pour 12 mois A partir de 35 €

Déjà abonné ?

Identifiez-vous