Des ateliers d’écriture autour des 100 ans du PCF

Publié le 17 juin 2022 à 12:33

Je me souviens des ventes de masse, avec notre journal Liberté-dimanche. Au début, il fallait commencer de bonne heure, vers 8 h 30, car même le dimanche les ouvriers ne se levaient pas très tard et le journal était prisé pour ses pronostics pour le Tiercé.
Au fil des années, il a fallu commencer plus tard. Le quartier où j’ai commencé à militer était très ingrat avec les communistes et la « vente de masse » s’y réduisait à un tout petit nombre de journaux vendus.
Je me rappelle de porte-

L’accès à la totalité de cet article est protégé

Il vous reste à lire 80% de cet article.
Pour avoir accès à ce contenu et pour soutenir notre journal, abonnez-vous à Liberté Hebdo.
Je m'abonne pour 1 mois A partir de 3 € Je m'abonne pour 12 mois A partir de 35 €

Déjà abonné ?

Identifiez-vous