Un film sur Vasil Porik projeté à Grenay

En hommage à la Résistance intérieure et étrangère

par JACQUES KMIECIAK
Publié le 8 juillet 2022 à 12:51

Dans le cadre d’un « ciné sandwichs », la municipalité de Grenay a présenté Prisonniers de Beaumont. Une fiction qui s’inspire du combat mené par le résistant soviétique Vasil Porik [1]. Elle envisage d’en acquérir les droits de diffusion dans l’Hexagone.

Réalisé par Yuri Lysenko et diffusé à la télévision soviétique au début des années 1970, ce film n’avait certainement encore jamais été projeté en France. Christian Champiré, maire (PCF), a pris la décision d’en financer le sous-titrage en français. Non seulement pour rappeler le rôle de la Résistance intérieure, communiste notamment, dans la libération de l’Artois, mais aussi pour célébrer « l’engagement des étrangers contre le nazisme ».

Une histoire méconnue

De 1942 à 1944, le IIIe Reich achemine vers les mines

L’accès à la totalité de cet article est protégé

Il vous reste à lire 80% de cet article.
Pour avoir accès à ce contenu et pour soutenir notre journal, abonnez-vous à Liberté Hebdo.
Je m'abonne pour 1 mois A partir de 3 € Je m'abonne pour 12 mois A partir de 35 €

Déjà abonné ?

Identifiez-vous

Notes :

[1À lire : Vasil Porik Un guérillero soviétique au cœur du « Pays noir », par Jacques Kmieciak avec Grégory Picart, édité par la Ville de Grenay avec le soutien de Geai Bleu Editions. Rens. au 06 74 53 80 75.