Ne jamais oublier

L’enfer, c’est les hommes

Mémoire des victimes de l'holocauste

par Franck Jakubek
Publié le 24 janvier 2020 à 18:27 Mise à jour le 9 février 2021

Pendant qu’Emmanuel Macron est à Jérusalem pour jouer la doublure de Jacques Chirac dans les lieux saints, il est bon de replacer l’horreur à sa juste hauteur. Le gouffre de la guerre, de la violence et de la haine est toujours prêt à s’ouvrir sous nos pieds. Retour sur l’horreur absolue du XXème siècle, la mort industrielle mise en œuvre par les nazis contre les juifs, les tsiganes, les Slaves, les communistes... Une liste de morts aussi effroyable qu’insensée.

Il y a 75 ans, le 27 janvier 1945, l’armée rouge libérait le camp d’Auschwitz. L’horreur sans nom explosait à la face de soldats de vingt ans. Ils en avaient déjà vues pourtant beaucoup des horreurs. Pour les survivants des camps, cette libération ne signifiait pas pour autant la fin du calvaire. Beaucoup moururent encore des suites des mauvais traitements, du typhus, des maladies, de la faim qui avait rongé les corps aussi sûrement que les âmes.
Les survivants des camps de la mort naz

L’accès à la totalité de cet article est protégé

Il vous reste à lire 80% de cet article.
Pour avoir accès à ce contenu et pour soutenir notre journal, abonnez-vous à Liberté Hebdo.
Je m'abonne pour 1 mois A partir de 3 € Je m'abonne pour 12 mois A partir de 35 €

Déjà abonné ?

Identifiez-vous