© Jacques Kmieciak
Siracourt

L’hommage aux déportés soviétiques

par JACQUES KMIECIAK
Publié le 1er juillet 2021 à 19:56

Réduits à l’état d’esclaves par l’occupant, des centaines de ressortissants soviétiques ont été occupés dès 1943 à la construction du blockhaus de Siracourt, près de Saint-Pol-sur-Ternoise. Prise sous le feu de l’aviation britannique, cette base de lancement de bombes volantes V1 à destination de l’Angleterre ne sera jamais opérationnelle. À l’occasion du 80e anniversaire de l’invasion de l’URSS par l’Allemagne nazie, les Amis d’Edward Gierek et le PCF du Ternois

L’accès à la totalité de cet article est protégé

Il vous reste à lire 80% de cet article.
Pour avoir accès à ce contenu et pour soutenir notre journal, abonnez-vous à Liberté Hebdo.
Je m'abonne pour 1 mois A partir de 3 € Je m'abonne pour 12 mois A partir de 35 €

Déjà abonné ?

Identifiez-vous