Tsiganes vers Auschwitz : un génocide ignoré

Entretien avec Monique Heddebaut, qui vient de publier « Des Tsiganes vers Auschwitz - Le convoi Z du 15 janvier 1944} ».

Publié le 5 décembre 2018 à 09:38 Mise à jour le 9 février 2021

Dans ce livre qui vient de sortir, vous faites le point sur la déportation et l’extermination des Tsiganes du Nord-Pas de Calais et de la Belgique. Pourquoi avoir associé notre région à la Belgique dans cette étude ?

Pendant la Seconde Guerre mondiale, les Tsiganes du nord de la France et de la Belgique ont connu le même destin tragique, car ils vivaient dans la « Zone militaire rattachée à Bruxelles ». Les Allemands avaient imposé en juin 1940 que ces deux territoires forment une seule zone. L’enjeu d’un tel découpage était non seulement stratégique et économique, mais il correspondait également à la vision nazie d’une Europe nouvelle, d’un Reich avec des marches germaniques.

L’accès à la totalité de cet article est protégé

Il vous reste à lire 80% de cet article.
Pour avoir accès à ce contenu et pour soutenir notre journal, abonnez-vous à Liberté Hebdo.
Je m'abonne pour 1 mois A partir de 3 € Je m'abonne pour 12 mois A partir de 35 €

Déjà abonné ?

Identifiez-vous