Accueil  >  Idées  >  L’édito

Une occasion manquée pour le président français

par Philippe Allienne
Publié le 22 octobre 2021 à 11:28

Près de 60 ans après les accords d’Évian et l’indépendance de l’Algérie, les relations entre les deux pays sont plus tendues que jamais. La faute à qui ? Au président français Emmanuel Macron qui aurait mieux fait de tourner sa langue à de nombreuses reprises dans sa bouche. Sa sortie, le 30 septembre, sur la « rente mémorielle » entretenue par le « système politico-militaire », une « histoire officielle » qui ne tient pas compte de la vérité, et une non-existence de la nation algérienne avant la colonisation française a

L’accès à la totalité de cet article est protégé

Il vous reste à lire 80% de cet article.
Pour avoir accès à ce contenu et pour soutenir notre journal, abonnez-vous à Liberté Hebdo.
Je m'abonne pour 1 mois A partir de 3 € Je m'abonne pour 12 mois A partir de 35 €

Déjà abonné ?

Identifiez-vous