Accueil  >  Idées  >  L’édito

Une trace brune durable

par Philippe Allienne
Publié le 24 juin 2022 à 11:02

Voilà, c’est fait. Cette fois, avec ses 89 députés dans l’hémicycle de l’Assemblée nationale, le parti d’extrême droite « Rassemblement national » finalise le travail de « dédiabolisation » lancé par Marine Le Pen. Mieux, la majorité présidentielle œuvre maintenant à le banaliser en lui faisant des appels du pied depuis les résultats du second tour des législatives. L’intervention télévisée du président Emmanuel Macron, ce mercredi 22 juin, ne fait que renforcer ce sentiment

L’accès à la totalité de cet article est protégé

Il vous reste à lire 80% de cet article.
Pour avoir accès à ce contenu et pour soutenir notre journal, abonnez-vous à Liberté Hebdo.
Je m'abonne pour 1 mois A partir de 3 € Je m'abonne pour 12 mois A partir de 35 €

Déjà abonné ?

Identifiez-vous