Divorce à l’anglaise...

Publié le 8 janvier 2021 à 13:52

Plus précisément à la britannique devrions-nous dire. En effet, depuis le 1er janvier 2021 le Royaume-Uni a quitté l’Union européenne après 47 années de vie commune, avec ses hauts et ses bas. C’est la conséquence du résultat du référendum lancé par David Cameron, l’ancien Premier ministre de sa Majesté.
Nous avons entendu peu de commentateurs s’interroger sur les causes profondes de cette rupture. Bien sûr, il y eut ces analyses habituelles sur les relents xénophobes,

L’accès à la totalité de cet article est protégé

Il vous reste à lire 80% de cet article.

Pour avoir accès à ce contenu et pour soutenir notre journal,abonnez vous à Liberté Hebdo.


Je m’abonne pour un mois
A partir de 5€

Je m’abonne pour un an
A partir de 70€

Déjà abonné ?

Identifiez-vous

Ces articles peuvent vous interesser :

Transport L’effet Brexit sur les particuliers...

La mise en œuvre du Brexit donne du souci aux chauffeurs routiers britanniques qui s’en sortent plus ou moins bien avec les formalités douanières. En ce début d’année, le flux quotidiens de camions passant par Calais n’étaient plus que de 1 000 au lieu des 6 000 habituels (16 000 en décembre). Ces (...)

Philippe Allienne Trump, Biden... Assange

Les événements qui viennent de se dérouler à Washington donnent froid dans le dos et, à cette heure, il serait présomptueux de tenter de prévoir l’avenir des prochaines semaines ou des prochains mois. On peut toujours y voir une opération de pieds nickelés à l’américaine. Il n’empêche qu’ils s’en sont (...)

Brexit Les paradis fiscaux ont de beaux jours devant eux !

C’est sur le dossier pêche que l’accord sur le Brexit a polarisé les esprits ces dernières semaines. Finalement signé à l’arraché, une dizaine de jours avant l’entrée en vigueur de la sortie de la Grande-Bretagne de l’Union européenne, l’accord sur la pêche donne aux armements européens un délai de cinq (...)

La chronique d’Éric Bocquet La langue des sigles

Fin d’année où le rythme ralentit singulièrement, encore davantage cette année avec cette pandémie qui nous emprisonne et empoisonne la vie aussi d’ailleurs, un peu plus de temps pour prendre du recul sur la marche de notre société. Dans les évolutions de notre temps, il y a notamment celle de notre (...)

La chronique d’Éric Bocquet Cinq fois 20 ans…

Eh oui les amis, c’est l’âge du Parti. C’est au Congrès de Tours, entre le 25 et le 30 décembre 1920 que naquit le Parti communiste français. Un siècle de grandes pages de l’histoire du pays, certaines glorieuses dont nous sommes fier·es, d’autres plus difficiles. Nous avons eu aussi à traverser tant (...)

Lire aussi :