Et pendant ce temps-là...

Publié le 11 septembre 2020 à 10:31

Les Français s’inquiètent dans cette pandémie qui n’en finit pas. Nul ne sait ce que nous réserve l’avenir, à moins que nous décidions ensemble de changer le cours des choses, ce qui évidemment est plus que jamais à l’ordre du jour des bâtisseurs d’un monde meilleur.

Pendant ce temps-là, le monde capitaliste et ses soutiens ne restent pas les deux pieds dans le même sabot et ils s’organisent pour que ce « monde d’après » ne soit pas du tout différent du monde d’avant. J’en veux pour preuve le ballet, le jeu des chaises musicales qui s’est produit cet été au sein du monde bancaire. Il y a eu de nombreuses promotions estivales dans la banque. Elles concernent notamment plusieurs « quadras » aux dents longues issus de la promotion Senghor de l’ENA, celle-là même d

L’accès à la totalité de cet article est protégé

Il vous reste à lire 80% de cet article.

Pour avoir accès à ce contenu et pour soutenir notre journal,abonnez vous à Liberté Hebdo.


Je m’abonne pour un mois
A partir de 5€

Je m’abonne pour un an
A partir de 70€

Déjà abonné ?

Identifiez-vous

Ces articles peuvent vous interesser :

Spécial Transports Faire du vélo la nouvelle voiture

60 % des trajets effectués en voiture font moins de 5 km, pourtant, le vélo et la marche sont les moyens de déplacement les plus performants pour les trajets courts. Plus rapide, peu coûteux et non-polluant, le vélo ne représente cependant que 3 % des trajets effectués. Pour tripler ce chiffre, le (...)

Nord Un guérillero soviétique au cœur du « Pays noir »

En Ukraine, son village natal porte son nom. Un musée lui est même dédié depuis 1972. Officier de l’Armée rouge, Vasil Porik a combattu, les armes à la main, les nazis et leurs alliés pétainistes dans le Nord de la France. Cette figure emblématique de la résistance soviétique sera mise à (...)

Lire aussi :