General Electric aime le fric

par ERIC BOCQUET
Publié le 9 juin 2022 à 23:38

C’est au site d’information indépendant Disclose que nous devons cette « découverte ». Ce groupe américain avait racheté en 2015 l’usine de turbines de Belfort appartenant à la branche énergie d’Alstom, et on peut dire effectivement que pour General Electric, le fric ça turbine. Cette opération avait été qualifiée par de nombreux observateurs de « scandale d’État », en effet, celle-ci revenait à confier à un groupe étranger la maintenance des turbines des 58 réa

L’accès à la totalité de cet article est protégé

Il vous reste à lire 80% de cet article.
Pour avoir accès à ce contenu et pour soutenir notre journal, abonnez-vous à Liberté Hebdo.
Je m'abonne pour 1 mois A partir de 3 € Je m'abonne pour 12 mois A partir de 35 €

Déjà abonné ?

Identifiez-vous