C'EST DIT !

Incroyable mais vrai

par ERIC BOCQUET
Publié le 23 novembre 2018 à 20:30 | Mise à jour le 19 novembre 2018

Je vais vous conter cette semaine une histoire de la dette de la Sécurité Sociale de notre pays. Nous allons parler gros sous et ceci nous concerne tous et surtout tous les salariés de ce pays : 9,4 millions de cotisants. Les cotisations sociales des affiliés, soit la somme rondelette de 400 milliards d’euros par an.

Ces sommes sont collectées par les Unions pour le recouvrement des cotisations de Sécurité sociale et d’allocations familiales, les URSSAF. Elles, se décomposent de la manière suivante : 255,7 milliards d’euros pour les entreprises du régime général secteur privé, 50 milliards pour le secteur public, 21,7 milliards pour les autres. Une somme de 145,1 milliards est encaissée directement par l’ACOSS (Agence centrale des organismes de sécurité sociale).

Le déficit et l’abse

L’accès à la totalité de cet article est protégé

Il vous reste à lire 80% de cet article.

Pour avoir accès à ce contenu et pour soutenir notre journal,abonnez vous à Liberté Hebdo.

Je m’abonne pour un mois A partir de 5€ Je m’abonne pour un an A partir de 70€

Déjà abonné ?

Identifiez-vous

Ces articles peuvent vous interesser :

Atterrissage et malentendus...

Nous sommes enfin arrivés au terme du « grand débat national », les conclusions viennent d’être tirées et chacun attend avec impatience les propositions de Jupiter. A l’approche de Pâques, peut-être en espère-t-il une forme de résurrection politique…

Chacun en convient, les attentes sont fortes : justice (...)

Démocratie parlementaire

Il m’est souvent arrivé dans ce billet de dénoncer la limitation du pouvoir du parlement dans cette République. La période Macron ne semble pas partie pour améliorer cette situation. Le sujet a déjà été évoqué ici et la démonstration de la longue liste des verrous mis en place dans nos institutions afin de (...)

Big Brother…

Chacun connaît sans doute cette expression tirée du roman de George Orwell 1984 , « Big Brother is watching you », le grand frère te surveille, littéralement. Ce roman fut publié en 1949. Big Brother, dans cette œuvre, c’est l’image de ce régime policier et totalitaire de la société de la surveillance (...)

A la Une :

Lire aussi :