J’ai peur, maman !

par ERIC BOCQUET
Publié le 28 septembre 2019 à 03:10

Loin de moi l’idée de me délecter dans le misérabilisme à la Zola. C’est une enquête récente du Secours Populaire Français publiée il y a quelques temps qui m’a décidé à consacrer le billet de la semaine à l’évolution de la pauvreté dans notre pays.

C’est un fait indéniable, l’insécurité sociale ronge les esprits. Ainsi, aujourd’hui en France, 62% des enfants âgés de 8 à 14 ans craignent de devenir pauvres un jour. « C’est une tendance vraiment nouvelle et inquiétante. En 2012 nous n’avions pas de tels chiffres » constate Houria Tareb, secrétaire nationale de l’association. « C’est dû au fait que la pauvreté est plus visible. Ce qui marque les enfants, c’est de voir des familles dormir dans la rue. C’est un phénomène qui n’existait pas il y a encore deux ans, et pour eux, c’est inadmissible ».

Effectivement, en 2012 et 2015 ce chiffre d’enfants inquiets était de 58% (déjà ou « seulement »). Quand une société désespère ainsi sa jeunesse, c’est l’urgence du changement de société qui est soulignée. J’en étais resté

L’accès à la totalité de cet article est protégé

Il vous reste à lire 80% de cet article.

Pour avoir accès à ce contenu et pour soutenir notre journal,abonnez vous à Liberté Hebdo.

Je m’abonne pour un mois A partir de 5€ Je m’abonne pour un an A partir de 70€

Déjà abonné ?

Identifiez-vous

Ces articles peuvent vous interesser :

Escapade à Mayotte

Rah qu’elles étaient belles ces images de notre président lors de son déplacement à Mayotte la semaine dernière. Ce jeune président, à la chemise blanche immaculée, à bord de la vedette de la gendarmerie. Magnifiques ces images de ce beau président parmi la foule enthousiaste ; collier de fleurs autour du (...)

Perfide Albion ?

C’est parfois l’expression que l’on entend pour désigner nos voisins d’outre-Manche. Ah ces Anglais ! Voilà aujourd’hui qu’ils ont décidé de quitter l’Union européenne. Quelle audace ! Quelle impudence ! Voilà trois ans et demi que l’on entend parler du fameux « Brexit ». Ainsi le peuple britannique (...)

A la Une :

Lire aussi :