Les luttes fécondes...

par ERIC BOCQUET
Publié le 7 février 2020 à 10:22

Nous vivons une époque formdable. Le mouvement social, qui ne meurt pas mais change de forme au fil des semaines, nous offre des moments incroyables

D’abord, il s’est inscrit dans la durée et s’enracine dans les profondeurs de l’histoire sociale et politique de ce pays. La durée : imaginons un cheminot ayant fait grève depuis 50 jours, il est technicien de maintenance, salaire mensuel moyen de 1 981 euros. Au cinquantième jour il aura perdu 3 301 euros. Sur la même période, notre champion du monde, Bernard Arnault, qui gagne 11,60 euros par seconde aura engrangé la somme vertigineuse de 2 505 600 000 euros ,oui,

L’accès à la totalité de cet article est protégé

Il vous reste à lire 80% de cet article.

Pour avoir accès à ce contenu et pour soutenir notre journal,abonnez vous à Liberté Hebdo.

Je m’abonne pour un mois A partir de 5€ Je m’abonne pour un an A partir de 70€

Déjà abonné ?

Identifiez-vous

Ces articles peuvent vous interesser :

Réflexions sur la crise sanitaire Le jour d’après

Attendre, lutter ... Face à la pandémie, le monde se bat. L’heure est à serrer les dents. L’urgence sanitaire fait passer au second plan l’ébranlement économique provoqué par la pandémie elle-même. Mais il va y avoir un « après » fait de tensions, de confrontations, et, espérons-le, de (...)

Les dimanches du virus

J’ai vu que beaucoup de reportages tournaient autour des week-ends en temps de confinement et de l’angoisse ainsi que de la frustration qui pourraient apparaître à cette occasion.

Le virus partage pourtant ce point commun avec le capitalisme qu’il ne connaît que le temps de la production et de la (...)

Au secours Maggie !

J’ai lu et relu avec attention l’allocution du président de la République le 16 mars dernier, lorsque furent faites les annonces concernant le confinement.

Voilà ce que nous avons entendu : « Il faut interroger le modèle de développement dans lequel s’est engagé notre monde, et qui dévoile ses failles (...)

Un scandale dans le marais des scandales

L’agitation est à son comble. Le gouvernement nage tant qu’il peut dans un bocal à cornichons, Nous sommes dans la troisième semaine de confinement.

Une mesure difficile, bouleversant nos vies, et pourtant indispensable face à la pandémie en pleine expansion.Nous sommes confrontés à un fléau qui (...)

Pas de tabou pour Geoffroy Roux de Bézieux

Le petite musique voulant que la pandémie de Covid-19 aura la peau du libéralisme se fait de plus en plus persistante. Le président du Medef y joue sa partition en louant les bienfaits de l’État qui « doit être là si besoin pour venir au secours des entreprises qui seraient dans une situation (...)

A la Une :

Coronavirus Appel au don du sang

En ces temps de crise sanitaire sans précédent, nos concitoyens malades ont toujours besoin de vos dons du sang. Malgré le confinement mis en place, les Français sont autorisés à se rendre dans l’Établissement français du sang (EFS) le plus proche de son domicile pour y donner son sang (sous réserve (...)

Coronavirus Soutenez les personnels de santé

Pour faire face à cette épidémie sans précédent, les personnels soignants, déjà éprouvés par des conditions de travail difficiles et des moyens insuffisants, sont en première ligne pour nous soigner et nous protéger. Ce sont aussi les premiers à être infectés par la maladie.

Afin de les remercier et leur (...)

Lire aussi :