Monsieur le Président, je vous fais une lettre...

par ERIC BOCQUET
Publié le 3 mai 2019 à 11:55

...Que vous ne lirez certainement pas mais, au lendemain de votre conférence de presse qui devait changer la face du monde, vous aviez dit que nous ne pourrions pas reprendre le cours de nos vies comme s’il ne s’était rien passé...

Alors, j’ai écouté avec beaucoup d’attention l’ensemble de votre prestation, j’ai failli dire « prestidigitation »... J’ai pris beaucoup de notes, je les ai relues et je cherche encore, àcet instant, les réponses aux revendications des Gilets jaunes devenues celles aussi de l’immense majoritéde nos concitoyens.

Monsieur le Président, vous avez été excellent... sur le diagnostic, sur l’humilitéaussi : « J’ai beaucoup appris... ce moment m’a transformé »,

L’accès à la totalité de cet article est protégé

Il vous reste à lire 80% de cet article.

Pour avoir accès à ce contenu et pour soutenir notre journal,abonnez vous à Liberté Hebdo.

Je m’abonne pour un mois A partir de 5€ Je m’abonne pour un an A partir de 70€

Déjà abonné ?

Identifiez-vous

Ces articles peuvent vous interesser :

GAFA : des états privés ?

Les grands groupes du numérique américains que ces quatre lettres désignent sont-ils appelés demain à se substituer aux États pour diriger et organiser les sociétés ? La question pourra paraître saugrenue à certains mais beaucoup pensent qu’elle se pose très sérieusement.

Les géants du numérique sont (...)

Les hommes naissent libres et égaux...

Ainsi s’ouvre l’article 1er de la Déclaration des droits de l’homme et du citoyen de 1789. Ils naissent libres et égaux en droits. Le combat est encore loin d’être gagné deux cent trente années plus tard.

L’Observatoire des inégalités vient de publier son rapport annuel, il est évidemment accablant pour (...)

Régulation bancaire, la classe !

Lors d’une récente réunion de la commission des Finances, nous avons auditionné M. Robert Ophèle, le président de l’Autorité des marchés financiers. L’AMF est, pour ainsi dire, le gendarme de la finance française chargé du contrôle et de la supervision des acteurs de la finance…

Ça ne rigole pas toujours (...)

A la Une :

Les Oliveaux Pourquoi tuer Kennedy ?

La tour n’est pas insalubre et les mesures de sécurité propre à ce type de construction sont respectées.

Pourquoi veulent-il abattre la tour Kennedy ? Le comité de défense (lire ci-des-sus) note que les visites de sécurité sont régulières et que les normes anti-incendie sont (...)

Lire aussi :