Ni vu ni connu...

Publié le 19 juin 2020 à 09:36

La richesse, la vraie, se veut discrète contrairement à la richesse bling- bling qui, elle, est un tantinet ostentatoire.

C’est sans doute ce précepte que s’appliquent les riches propriétaires d’œuvres d’art. Alors, pour dissimuler ces joyaux picturaux aux yeux de la plèbe et du fisc prédateur, il existe des lieux sécurisés que l’on appelle des ports francs.

À Genève, par exemple, vous trouverez un entrepôt de 150 000 mètres carrés, ultra- sécurisé, bétonné, surveillé. C’est ici que sont stockés, en toute discrétion, les plus beaux objets d’art et d’antiquite

L’accès à la totalité de cet article est protégé

Il vous reste à lire 80% de cet article.

Pour avoir accès à ce contenu et pour soutenir notre journal,abonnez vous à Liberté Hebdo.


Je m’abonne pour un mois
A partir de 5€

Je m’abonne pour un an
A partir de 70€

Déjà abonné ?

Identifiez-vous

Ces articles peuvent vous interesser :

La République est corsetée…

Les électeurs ne se déplacent plus pour voter. Même les élections de proximité n’ont plus l’attrait qu’elles avaient. Certes, cette année 2020 est tout à fait exceptionnelle mais elle ne fait qu’amplifier la tendance lourde constatée depuis plusieurs décennies maintenant. Et pourtant, dans l’histoire, (...)

CAC 40, des profits sans lendemain ?

J’ai emprunté ce titre au dernier rapport publié par l’ONG Oxfam, il y a quelques jours, sur les profits des grands groupes français. Sujet inépuisable qui ne m’épuise pas ! C’est sans doute ce genre de données qui nourrissent la réflexion et le débat sur l’état du monde.
Ces rapports réguliers (...)

Où l’on en apprend de bien belles !

Où ça ? À la commission d’enquête du Sénat consacrée aux concessions d’autoroutes, privatisées depuis 2006. Elle comprend 21 membres issus de tous les groupes politiques, j’y suis en tant que représentant de notre groupe communiste CRCE.
Les travaux ont débuté en février, le rapport final (...)

A la Une :

Formule estivale L’été en Liberté

À compter du 10 juillet, votre hebdomadaire vous propose quatre pages estivales consacrées au tourisme régional en Hauts-de-France, au sport, à la lecture et, de manière plus générale, aux loisirs pour toutes et tous. Liberté Hebdo ne fait donc pas de cure d’amaigrissement et garde ses vingt pages. (...)

Lire aussi :