Perfide Albion ?

par ERIC BOCQUET
Publié le 25 octobre 2019 à 09:26

C’est parfois l’expression que l’on entend pour désigner nos voisins d’outre-Manche. Ah ces Anglais ! Voilà aujourd’hui qu’ils ont décidé de quitter l’Union européenne. Quelle audace ! Quelle impudence ! Voilà trois ans et demi que l’on entend parler du fameux « Brexit ». Ainsi le peuple britannique a-t-il décidé démocratiquement de quitter l’Union européenne en juin 2016. Le résultat fut sans appel : 72 % de participation, soit 33,5 millions d’exprimés, dont 17,4 millions de voix pour la sortie ( leave ) soit 51,2 %, et 16,1 millions de voix pour rester au sein de l’UE ( remain ) soit 48,1 %.

Ce fut un séisme pour le pays et pour l’Union européenne. Ce qui m’étonne dans les analyses c’est que l’on n’a jamais entendu personne analyser les causes d’un tel choix du peuple. Si l’on jette un coup d’œil à la carte des résultats, on s’apercevra très vite de la corrélation avec la situation économique et sociale des différentes régions du Royaume-Uni. En gros, là où il y a prospérité économique, relative richesse et chômage moindre, on a fait le

L’accès à la totalité de cet article est protégé

Il vous reste à lire 80% de cet article.

Pour avoir accès à ce contenu et pour soutenir notre journal,abonnez vous à Liberté Hebdo.

Je m’abonne pour un mois A partir de 5€ Je m’abonne pour un an A partir de 70€

Déjà abonné ?

Identifiez-vous

Ces articles peuvent vous interesser :

Le capitalisme de la surveillance

J’ ai lu un ouvrage, il y a quelques temps, d’une universitaire et femme de lettres américaine, Shoshana Zuboff. Un opus de plus de 500 pages, en anglais, absolument passionnant, intitulé L’âge du capitalisme de la surveillance. Un tel titre ne pouvait qu’attirer mon attention. Après quelques semaines (...)

Siempre Cuba*

Cents billets ne suffiraient pas à évoquer un séjour de deux semaines dans l’île de Cuba. Aussi ai-je souhaité en écrire un deuxième quand même, sans doute moins « politique », j’y relaterai des anecdotes vécues sur place.

Nous avions fait le choix de résider chez l’habitant, les « casas particular » comme (...)

Sensations cubaines

Ce billet est écrit à La Havane, nous sommes ici le jeudi 14 novembre, notre séjour dans l’île se termine. Il ne s’agit pas d’un reportage mais d’une expression personnelle sur des impressions, sensations et observations ressenties au fil des jours sur cette île incroyable.

La première journée se (...)

A la Une :

Lire aussi :