Premiers de cordée 2020

Publié le 24 juillet 2020 à 13:47

Vous n’y échapperez pas les amis. Juillet vient de s’installer et revoici l’exercice incontournable, le marronnier, le numéro spécial de Challenges et son classement des 500 premières fortunes de France.

L’édito nous indique d’emblée des nouvelles rassurantes de notre élite économique. En cette année si particulière, les grandes fortunes sont sorties presque indemnes de la Covid. Globalement, nos « 500 » ont vu leurs actifs professionnels progresser de 3 % en un an, le vrai « pognon de dingue » !

Toutefois, une observation regrettable, les riches Français se montrent peu philanthropiques. Cette phrase m’incite donc à me reporter à l’article consacré au sujet en page 82. Son titre : « Une générosité en pointillé. » Mêm

L’accès à la totalité de cet article est protégé

Il vous reste à lire 80% de cet article.

Pour avoir accès à ce contenu et pour soutenir notre journal,abonnez vous à Liberté Hebdo.


Je m’abonne pour un mois
A partir de 5€

Je m’abonne pour un an
A partir de 70€

Déjà abonné ?

Identifiez-vous

Ces articles peuvent vous interesser :

La chronique d’Éric Bocquet Une journée, une réalité...

La semaine dernière nous a apporté dans la même journée deux nouvelles absolument hallucinantes. D’abord, dans Les Échos, le 7 octobre 2020, ce titre : « La fortune des milliardaires atteint des records avec la pandémie du Covid-19 » et, dans Le Monde cette fois, à la même date, celui-ci : « La (...)

La chronique d’Éric Bocquet Jeux dangereux... jeux interdits !

Nous sommes apparemment entrés dans la dernière partie du quinquennat, eh oui déjà, cinq ans c’est court, d’ailleurs, il semble que nos concitoyens aient évolué sur ce sujet. Lorsque le quinquennat fut décidé, une majorité de l’opinion était convaincue d’avoir donné un sacré coup de jeune et de modernité à (...)

Transport Droit dans le mur

Alors que le monde subit de front une crise sanitaire, économique et écologique, l’absurdité vient d’atteindre un sommet. Pour pallier à la chute du trafic aérien, des compagnies ont lancé un concept de « vol vers nulle part ». Vous pouvez par exemple acheter un vol Sydney- Sydney, embarquer puis (...)

Lire aussi :