Rien à signaler sur la planète finance

par ERIC BOCQUET
Publié le 25 janvier 2019

La Commission des Finances du Sénat recevait en audition la semaine dernière un certain FVDG. Cet acronyme ne vous dit sans doute pas grand-chose, et pourtant, fidèles lecteurs, son cas a déjà été évoqué ici-même en 2015.

Il s’agit de monsieur François Villeroy de Galhau, gouverneur de la Banque de France par la volonté du président de la République de l’époque, un certain François Hollande, grand pourfendeur de son adversaire absolu, à savoir le « monde de la finance ». FVDG, avant de devenir gouverneur de la BdF, fut pendant de très nombreuses années directeur délégué général de la BNP Paribas, première banque d’Europe.

Ces auditions sont l’occasion de faire un tour d’horizon de l’état de santé

L’accès à la totalité de cet article est protégé

Il vous reste à lire 80% de cet article.

Pour avoir accès à ce contenu et pour soutenir notre journal,abonnez vous à Liberté Hebdo.

Je m’abonne pour un mois A partir de 5€ Je m’abonne pour un an A partir de 70€

Déjà abonné ?

Identifiez-vous

Ces articles peuvent vous interesser :

Je débats, tu débats, il débat…

Ainsi donc Sa Majesté Macron Ier descend dans l’arène dans le département de l’Eure, dans la petite commune de Grand-Bourgtheroulde pour rencontrer les… non, pas les Gilets jaunes, mais 600 maires de Normandie.

Il ne s’agit pas ici de nier l’utilité essentielle des maires de France dans notre (...)

Un double sandwich sauce PCF pour Google

Fabien Roussel, numéro 1 du PCF, propose de modifier le calcul des impôts pour les multinationales. Principale cible : les gourmands GAFA, qui engrangent des bénéfices records. Un projet de loi a été déposé en ce sens mardi 8 janvier 2019

A la Une :

Lire aussi :