Conflans, l’Égalité assassinée...

par ANDRE CICCODICOLA
Publié le 23 octobre 2020 à 12:09

Nous connaissons l’ennemi, c’est un totalitarisme qui se cache derrière un vocabulaire musulman. Ces terroristes sont des assassins qui n’ont de religieux que les slogans et dont les actes incarnent la trahison de tout ce qui est sacré, dont la vie humaine. (...) Cet ennemi, nous le vaincrons ensemble avec nos forces : en restant fidèles au pacte républicain et aux valeurs universelles portées par notre République laïque, indivisible, démocratique et sociale. (...) Ensemble, nous vaincrons l’obscurantisme.

Ces mots, ces phrases nous devons les lire et les partager. Ils émanent de la tribune écrite par notre compatriote Mohammed Moussaoui [1] après l’épouvantable assassinat de Samuel Paty, professeur d’histoire et de géographie au collège du Bois d’Aulne, à Conflans-Sainte-Honorine (Yvelines). Ce crime s’ajoute à ceux perpétrés contre notre République ces dernières années.
Ces actes criminels sont le produit non de la folie mais d’une idéologie qui nie un principe fondamen

L’accès à la totalité de cet article est protégé

Il vous reste à lire 80% de cet article.
Pour avoir accès à ce contenu et pour soutenir notre journal, abonnez-vous à Liberté Hebdo.
Je m'abonne pour 1 mois A partir de 3 € Je m'abonne pour 12 mois A partir de 35 €

Déjà abonné ?

Identifiez-vous

Notes :

[1Mohammed Moussaoui est président du Conseil français du culte musulman. La tribune en question a été publiée le 19 octobre 2020 dans le quotidien -.