Le crime paie… et même drôlement bien !

par ANDRE CICCODICOLA
Publié le 21 avril 2022 à 21:30

Voilà une histoire qui fera rêver plus d’un aigrefin. C’est celle de ce qu’on appelle en France « un capitaine d’industrie et de la finance » et en Russie « un oligarque ». Ernest-Antoine Seillière, baron par son père, de Wendel par sa mère, est bien né. L’acier a coulé dans ses veines et celles de sa famille depuis le XVIIIe siècle. Il s’est transformé en or un siècle plus tard avec la révolution industrielle. Chemin de fer, métallurgie, bâtiment, armement, en France et dans le monde, la soif d’acier était ins

L’accès à la totalité de cet article est protégé

Il vous reste à lire 80% de cet article.
Pour avoir accès à ce contenu et pour soutenir notre journal, abonnez-vous à Liberté Hebdo.
Je m'abonne pour 1 mois A partir de 3 € Je m'abonne pour 12 mois A partir de 35 €

Déjà abonné ?

Identifiez-vous