Plus blanc que blanc, c’est Sarkozy et plus noir que noir : Le Pen

par ANDRE CICCODICOLA
Publié le 5 mars 2021 à 15:16

Grâce à Coluche, nous savions qu’il existait une lessive lavant « plus blanc que blanc ». Désormais grâce à Sarkozy, nous découvrons que l’on peut être « plus innocent qu’innocent ». Cette trouvaille, nous la devons à une avocate de l’ex-président. À l’issue de la décision du tribunal correctionnel de Paris le condamnant à trois ans de prison, dont une année ferme « pour corruption et trafic d’influence » dans l’affaire dite des « écoutes », elle a en effet déclaré que son client était « plus que jamais innocent » ! On s’interroge : comment a-t-elle ente

L’accès à la totalité de cet article est protégé

Il vous reste à lire 80% de cet article.
Pour avoir accès à ce contenu et pour soutenir notre journal, abonnez-vous à Liberté Hebdo.
Je m'abonne pour 1 mois A partir de 3 € Je m'abonne pour 12 mois A partir de 35 €

Déjà abonné ?

Identifiez-vous