Pour l’après, ils ont tous prévenu...

Publié le 24 avril 2020 à 08:00

C’était leur obsession : ramener les finances publiques à un déficit de 3 % pour ne pas laisser une dette en héritage aux générations futures.On n’entendait que ça. Ça semblait si plein de bon sens ! Mais d’autres comme ATTAC, le PCF, le NPA et des esprits éclairés écologistes et sociaux démocrates indiquaient une autre voie pour équilibrer les finances publiques, l’imposition sur le capital des richesses créées par les forces vives de la nation. Ils expli

L’accès à la totalité de cet article est protégé

Il vous reste à lire 80% de cet article.

Pour avoir accès à ce contenu et pour soutenir notre journal,abonnez vous à Liberté Hebdo.


Je m’abonne pour un mois
A partir de 5€

Je m’abonne pour un an
A partir de 70€

Déjà abonné ?

Identifiez-vous

Ces articles peuvent vous interesser :

Finances publiques Un service de plus en plus éloigné du public

« Services publics en danger, usagers sacrifiés. » C’est par ce slogan que la CGT des finances publiques, dans le Nord, alerte sur les 121 nouvelles suppressions d’emplois annoncée pour 2021 à la Direction des Finances Publiques du département, « l’un des plus sous administré de France ! »« Cela fait (...)

Horrible année 2020, une année de lutte

L’année 2020 demeurera marquée par la pandémie du coronavirus (Covid-19), les périodes de confinement, la mise en sommeil des grandes réformes sociales et la mise entre parenthèses du mouvement social qui les combat. Mais le feu n’en couve pas moins sous la cendre. Retour non exhaustif sur le premier (...)

redistribution Vers un système social à l’américaine ?

Nous apprenions la semaine dernière qu’Ankama, société de jeux vidéo installée à Roubaix, avait offert un beau cadeau de Noël aux personnels de l’hôpital de la ville : 500 000 euros de chèques-cadeaux à utiliser dans les commerces de la ville pour soutenir à la fois les soignants et le commerce local. Il y (...)

PCF Des ateliers d’écriture pour les 100 ans du PCF

Dans le cadre du centenaire du Parti communiste français, le collectif Culture de la Fédération du Nord a mis en place des ateliers d’écriture.
Il nous est toujours impossible de nous réunir. Heureusement notre ami Dominique Sarrazin, comédien metteur en scène qui est le président de la Société des (...)

Lire aussi :