Sarkozy, le Mediator et l’avenir de notre santé

par ANDRE CICCODICOLA
Publié le 9 avril 2021 à 16:35

7 juillet 2009, c’est déjà jour de fête à l’Élysée. Entouré de la garde républicaine en grande tenue, Nicolas Sarkozy, le président de la République de l’époque, s’apprête à remettre la Légion d’honneur à des personnalités ayant rendu « des services éminents » à la nation, comme le stipule l’institution créée en 1802.
À l’appel de son nom, un homme se détache du petit groupe des futurs récipiendaires. C’est Jacques Servier, propriétaire des laboratoi

L’accès à la totalité de cet article est protégé

Il vous reste à lire 80% de cet article.
Pour avoir accès à ce contenu et pour soutenir notre journal, abonnez-vous à Liberté Hebdo.
Je m'abonne pour 1 mois A partir de 3 € Je m'abonne pour 12 mois A partir de 35 €

Déjà abonné ?

Identifiez-vous