Un kilomètre d’autoroute vaut de l’or, un mois de Smic du plomb

Publié le 20 décembre 2019 à 09:30

Le 28 novembre dernier face à Jean-Jacques
Bourdin sur BFM TV, le Premier ministre déclarait
qu’il n’y aurait pas de
« coup de pouce »
supplémentaire pour le Smic au 1er
janvier 2019. Pour la
7e année consécutive, le gouvernement privait les salariés d’une augmentation durable de leur pouvoir
d’achat.

Chez les travailleurs, l’annonce a été d’autant plus mal
vécue

qu’on apprenait, dans la foulée, que la bourse de
Paris dépassait le score historique de 6 000 points, et que
les actionnaires français sabraient le champagne au vu
de la hausse record de +3,1 % réalisée cette année en
termes de paiement de dividendes, alors que la croissance économique stagne à 1,3 %.

Ces informations ont de quoi jeter de l’huile sur le feu
social courant sur la plaine française

depuis plus d’an,
et que vient de raviver la question du devenir des futurs
retraités. Retraités auxquels on explique qu’il n’y a

L’accès à la totalité de cet article est protégé

Il vous reste à lire 80% de cet article.

Pour avoir accès à ce contenu et pour soutenir notre journal,abonnez vous à Liberté Hebdo.


Je m’abonne pour un mois
A partir de 5€

Je m’abonne pour un an
A partir de 70€

Déjà abonné ?

Identifiez-vous

Ces articles peuvent vous interesser :

1er janvier 2021 Ce qui va changer cette année

Énergie -Gaz : augmentation des tarifs du gaz de 0,1 % pour le tarif de base (cuisson) et B0 (cuisson et eau chaude) et 0,2 % pour le tarif B1 (chauffage). -Électricité : hausse d’environ 2 % des prix de l’électricité (environ 30 euros par an en moyenne). -Chaudières : poursuite, dans le Nord, de (...)

Télévision N’oubliez pas le service public audiovisuel

La crise de la Covid-19 a provoqué suite au premier confinement de mars à mai, un effet de déflagration pour les chaînes de télévision privées, dont le chiffre d’affaires repose presque intégralement sur la publicité. En effet, les annonceurs ont décidé de suspendre leurs investissements entraînant de (...)

Point de vue Alerte pour les jeunes de moins de 25 ans

« ll n’y aura pas de RSA pour les moins de 25 ans », a rappelé le gouvernement, par la voix de son Premier ministre, Jean Castex.Étendre le revenu de solidarité active aux 800 000 jeunes sans formation ni emploi équivaudrait à moins de 5 milliards d’euros. Cette information est à mettre en (...)

Point de vue Se rassembler pour une riposte populaire

Ils ne désarment jamais et poursuivent leurs « revanches de classe » : revenir sur les « conquis sociaux » gagnés par les salariés et leur imposer de nouvelles lois à l’heure de la globalisation capitaliste. Sous prétexte de relancer l’économie ils veulent « lever les obstacles » : les 35 h, les (...)

Lire aussi :