Tuer un professeur, c’est imposer la haine contre l’humanité*

par Philippe Allienne
Publié le 23 octobre 2020 à 11:26

L’assassinat de Samuel Paty, enseignant au collège du Bois d’Aulne, à Conflans-Sainte-Honorine, est l’acte le plus odieux et le plus effroyable qui soit. La décapitation nous plonge dans l’horreur absolue parce qu’elle se réfère aux méthodes de ceux qui empruntent à la culture la plus obscurantiste et qu’ils ont mis au service du terrorisme depuis très longtemps. L’auteur de cet assassinat, parce qu’il n’a que 18 ans, n’en est que plus terrifiant. Il n’était pas n

L’accès à la totalité de cet article est protégé

Il vous reste à lire 80% de cet article.
Pour avoir accès à ce contenu et pour soutenir notre journal, abonnez-vous à Liberté Hebdo.
Je m'abonne pour 1 mois A partir de 3 € Je m'abonne pour 12 mois A partir de 35 €

Déjà abonné ?

Identifiez-vous