Panique à bord

par JEROME LEROY
Publié le 14 juin 2022 à 17:46

Je m’y attendais, mais je n’ai pas été déçu. Cela avait commencé dès avant le premier tour mais depuis dimanche soir, c’est un festival. À l’heure où j’écris cette chronique, mardi, le déferlement a déjà commencé. Pas celui demandé par Mélenchon, celui de ses électeurs qui, s’ils se mobilisent et mobilisent les abstentionnistes au second tour, peuvent faire gagner la Nupes. Car oui, la Nupes peut gagner. Et c’est bien ce qui affole tout le monde.
J’ai tout de m

L’accès à la totalité de cet article est protégé

Il vous reste à lire 80% de cet article.
Pour avoir accès à ce contenu et pour soutenir notre journal, abonnez-vous à Liberté Hebdo.
Je m'abonne pour 1 mois A partir de 3 € Je m'abonne pour 12 mois A partir de 35 €

Déjà abonné ?

Identifiez-vous