Sonia Mossé, la météorite blonde

par JEROME LEROY
Publié le 11 novembre 2022 à 12:27 Mise à jour le 8 novembre 2022

Sonia Mossé était une grande blonde, massive, au corps «  un peu plantureux  » d’après Beauvoir, toujours peste dans son genre. Elle était plutôt walkyrie que tanagra, ironie du sort pour cette juive française qui est morte d’être juive.
Je n’avais jamais entendu parler de Sonia Mossé ni de sa courte vie (1917-1943). Je n’avais jamais entendu parler de son humour, de son amour des femmes, de son art d’être là où il faut quand il faut dans le Paris électrique des années trente, l’époque où Hemin

L’accès à la totalité de cet article est protégé

Il vous reste à lire 80% de cet article.
Pour avoir accès à ce contenu et pour soutenir notre journal, abonnez-vous à Liberté Hebdo.
Je m'abonne pour 1 mois A partir de 3 € Je m'abonne pour 12 mois A partir de 35 €

Déjà abonné ?

Identifiez-vous