Le Talon de Fer

Richard Ferrand, poids lourd

par JEROME LEROY

La prise illégale d’intérêts est moins grave que le homard. Non, ceci n’est pas un message de Radio Londres, mais un exemple de l’échelle de valeur de la république macronienne.

Richard Ferrand, président de l’Assemblée Nationale a été mis en examen pour prise illégale (...)

C’était écrit : un bonheur insoutenable

par JEROME LEROY

Il y a parfois, dans la chaleur de l’été, un moment où, à la lecture d’un article de presse à l’air anodin, une sueur glaçante vous sort de votre léthargie bienheureuse. Il suffisait, par exemple, d’ouvrir Le Monde du 10 août dans les pages intérieures. Titre de l’article : « L’État se met aux sciences (...)

Janus Macron

par JEROME LEROY

On a lu un peu partout que le G7 de Biarritz avait été un succès pour Macron. Il est vrai qu’il s’est plutôt pas mal débrouillé, à première vue. A première vue seulement. En face de lui, il avait deux hommes qui sont, chacun à leur manière, des cauchemars ambulants. D’abord, un fils à papa inculte, faux (...)

Steve Caniço et la police progressiste

par JEROME LEROY

J’ai mis un certain temps, après la noyade de Steve Caniço tombé dans la Loire, à Nantes, pendant une charge de police à la fin de la Fête de la Musique, à trouver ce qui me turlupinait depuis que j’avais appris cette histoire tout de même incroyable par sa violence et la conception pour le moins assez (...)

L’été en poésie

par JEROME LEROY

Un poème extrait de Nager vers la Norvège (Table Ronde, 2019)

Encore le matin

Combien de femmes chantonnent encore le matin dans ce pays qui n’en est plus vraiment un Vous n’êtes pas obligés de répondre à la question c’est une question très politique en fait de trouver encore une femme qui chantonne (...)

L’été en poésie

par JEROME LEROY

Pour l’été, Jérôme Leroy propose aux lecteurs de Liberté Hebdo un poème par semaine, soit huit au total. Ces textes, dont certains ont été lus par Jacques Bonnaffé sur France Culture, sont extraits de son dernier recueil : Nager vers la Norvège (Table Ronde, 2019).

À Éric Poindron

Avec mon nom dans la (...)

La grande diversion

par JEROME LEROY

Après les ordonnances sur le travail, la loi Pacte, la formation professionnelle vendue au privé, une série de mesures sur l’assurance chômage viennent de terminer au napalm les droits des salariés déjà précarisés : lorsqu’il faut actuellement avoir travaillé au moins (...)

Abonnez-vous !