Le Talon de Fer

Le Joker ? Une bonne affaire...

par JEROME LEROY

Vous avez peut-être vu Joker ? On ne parle que de ce film qui cartonne au box-office. Joker raconte l’histoire malheureuse et violente de celui qui deviendra le pire ennemi de Batman.

Jusque là, le Joker était un simple méchant, un méchant déguisé en clown, le visage déformé par un (...)

Brexit romance

par JEROME LEROY

Vous ne comprenez rien ou pas grand chose au Brexit, vous vous demandez comment une vieille démocratie en est arrivée là ? Ne faites pas confiance aux journalistes, aux essayistes, aux éditorialistes. Ce n’est pas qu’ils soient (tous) malhonnêtes, c’est qu’ils n’y comprennent (...)

Un peu d’humanité

par JEROME LEROY

J’ai enseigné pendant dix-neuf ans dans un collège roubaisien, de la rentrée 1990 à la rentrée 2007. C’était une ZEP, une Zone Sensible, une Zone violence, etc. C’est-à- dire que cet endroit concentrait toutes les sortes de violences sociales, économiques, ethniques que l’on puisse (...)

Une certaine impatience

par JEROME LEROY

ll suffit, au hasard d’une chaîne de cinéma, de regarder un film de 1980, - je pense à Cocktail Molotov de Diane Kurys - pour mesurer à quel point le monde s’est droitisé.

Cocktail Molotov se passe en mai 68. C’est un road movie lent avec trois jeunes gens. Il va d’abord les (...)

Rouen : la suie sur un cerisier

par JEROME LEROY

Nous mourons nus. C’est le titre de la novela de James Blish qui m’est revenu en mémoire quand j’ai appris l’incendie de l’usine Lubrizol à Rouen. Elle a paru il y a pile 50 ans, en 1969. Il n’y a pas de hasard : elle raconte comment le monde disparaît submergé (...)

Le cynisme à six euros quatre vingt

par JEROME LEROY

l fallait s’y attendre. Macron veut rallumer le feu sur la question de l’immigration et du droit d’asile. En gros, faire l’éternelle politique de la droite, et de la droite la plus dure sur la question, celle de Sarkozy à l’époque du ministère de l’Identité Nationale. Et il tient à nouveau, en public et (...)

Richard Ferrand, poids lourd

par JEROME LEROY

La prise illégale d’intérêts est moins grave que le homard. Non, ceci n’est pas un message de Radio Londres, mais un exemple de l’échelle de valeur de la république macronienne.

Richard Ferrand, président de l’Assemblée Nationale a été mis en examen pour prise illégale (...)

C’était écrit : un bonheur insoutenable

par JEROME LEROY

Il y a parfois, dans la chaleur de l’été, un moment où, à la lecture d’un article de presse à l’air anodin, une sueur glaçante vous sort de votre léthargie bienheureuse. Il suffisait, par exemple, d’ouvrir Le Monde du 10 août dans les pages intérieures. Titre de l’article : « L’État se met aux sciences (...)

Janus Macron

par JEROME LEROY

On a lu un peu partout que le G7 de Biarritz avait été un succès pour Macron. Il est vrai qu’il s’est plutôt pas mal débrouillé, à première vue. A première vue seulement. En face de lui, il avait deux hommes qui sont, chacun à leur manière, des cauchemars ambulants. D’abord, un fils à papa inculte, faux (...)

Abonnez-vous !